Logo Château-Lagrézette
La cave
Entre tradition et innovation
Retiré loin du bruit et de toute vibration parasite, à l’abri de la lumière du jour, du froid et de la chaleur, le chai du Château Lagrézette offre un écrin idéal pour que le vin y mature en toute quiétude.

Construit en 1992 et rénové en 2011, il ne cesse de moderniser ses équipements et ses pratiques de vinification pour perfectionner l’élégance et le raffinement des vins, dans le respect de l’environnement.
Un défi technologique
Véritable défi lancé à l’imagination et aux technologies les plus avancées, le chai du Château Lagrézette est long de 55 mètres et profond de 19 mètres. Sa conception et sa construction ont exigé deux ans de travaux. Pour parfaire l’ouvrage, un souterrain de 150 mètres de long relie le chai à la cave du château.
Les nouveaux équipements du chai
Si de nouvelles cuves en inox, plus petites, permettent de pratiquer une micro-vinification (une parcelle par cuve), des foudres neufs en chêne sont dévolus aux grandes cuvées (Le Pigeonnier, Cuvée Dame Honneur, Château Lagrézette).
De nouveaux robots équipent les cuves pour procéder au PIGEAGE. Ce procédé quasi quotidien consiste à enfoncer le chapeau de marc à travers le jus de fermentation (moût) pour entraîner une extraction en douceur des constituants du raisin (tanins, composés aromatiques…). Ainsi, toutes les saveurs se mélangent doucement et le moût s’en imprègne pour un vin plus élégant, fin et délicat.
Un procédé de vinification original
Pour assurer un parfait respect de l’intégrité du raisin et du vin, depuis la vendange jusqu’à la mise en bouteille, ce chai unique permet un procédé de vinification sophistiqué : il se compose de 3 niveaux pour les 3 étapes de la vinification. Le passage de la vendange, puis du vin, se fait par simple gravité de l’un à l’autre.
Niveau 3
Le raisin vendangé à la main est trié manuellement, éraflé et foulé au niveau 3. Un système de wagonnets va alors descendre les raisins directement dans les cuves, au niveau 2, afin de préserver toutes leurs qualités organoleptiques.

Niveau 2
À ce niveau, les cuves en inox et les foudres en chêne, accueillent chacun le vin d’un terroir spécifique, afin d’en préserver la typicité. Thermorégulés par informatique, ils permettent le contrôle des températures et le pigeage des moûts pendant la fermentation alcoolique et la macération.

Niveau 1
Ici, la température et l’hygrométrie sont naturellement constantes et idéales pour permettre la maturation des vins. Ils vieillissent noblement en barriques de chêne neuf avant d’être assemblés par l’œnologue conseil Michel Rolland.
Cédric Blanc
Un talentueux maître de chai

Diplômé de la faculté d’œnologie de Bordeaux et titulaire d’un DESS ‘Vignes et Vins dans l’environnement’, Cédric Blanc a travaillé pour des propriétés de prestige dans le Médoc, puis en Australie, Nouvelle Zélande et jusqu’en Californie. De retour en France, il a décidé de mettre tous ses acquis et compétences au service du Château Lagrézette.

Patience, attention et maîtrise définissent la qualité du travail de Cédric Blanc, toujours en quête de perfectionnement pour obtenir les crus les plus élégants et raffinés. Responsable de la vinification et garant de l’excellence des vins du Château Lagrézette, il est aujourd’hui devenu un véritable spécialiste du cépage malbec. Chaque année, il travaille en collaboration avec l’œnologue Michel Rolland, avec lequel il décide des assemblages.